Five Finger Discount, l’album qui brille dans l’ombre.

14 août 2018

« FIVE FINGER DISCOUNT »  BY SAVAGES.

Le nom ne vous parle peut-être pas, et pourtant, il y a fort à parier que vos oreilles ne découvrent pas tout à fait le Five Finger Discount du producteur hongrois. Et pour cause : basse, guitares et cuivre de la sixième piste ne sont autre que ceux qui raisonnent au lancement du « The Wanderings » de The Avener. Réédité en vinyle 12 ans après sa sortie en CD, M Com’ Musique a eu la chance de presser cette perle rare. Retour sur un album aussi culte que méconnu.

/ Savages, producteur confirmé et musicien discret.

 

Nandor Kurtossy fait ses classes dans une radio hongroise (Tilos Radio) où il anime l’émission « Mana Mana ». Rencontre avec les artistes, interview mais aussi promotion ou mix de leurs morceaux, l’émission se transforme naturellement en label en 2012. Aujourd’hui, pas moins de 15 artistes de tous univers (hip-hop, world music, rock alternatif, chill out…) arborent le logo de Mana Mana Records. Et Kurtossy ne se contente pas de produire, il joue pour sa famille et ses amis qui le poussent à donner naissance au Five Finger Discount, son unique album solo avant sa rencontre avec Suefo.

/ Mélange des genres pour un album hypnotique.

La pochette est simple, pas tape à l’œil, à l’image du label signataire de la réédition vinyle, Melting Records. Un aspect papier recyclé, une empreinte digitale à l’encre et un soleil pour un retour aux sources apaisant. Aux rythmiques hip-hop viennent se greffer une basse qui flirte avec la dub alors qu’une guitare jazzy, une voix soul, un synthé vigoureux, une batterie dynamique ou une trompette mélancolique entrent dans une boucle aussi décontractée qu’entrainante.

Si Panama, la version accélérée et remixée par The Avener de You’re my chocolate a propulsé l’album sur d’autres scènes, le riff envoutant, la basse chaleureuse et le tempo serein de la version originale demeurent terriblement efficaces. Le disque est considéré comme l’un des plus emblématiques du genre trip-hop, et ce n’est pas un hasard.

/ Nouveau support pour une seconde série limitée.

Sorti en édition limitée en 2008 exclusivement en CD, une réédition vinyle a vu le jour en 2016. Pressé par M Com’ Musique à seulement 300 exemplaires, le disque est désormais sold out et se revend à plus de 90 euros sur les sites dédiés. Fans curieux de The Avener ou initiés du trip-hop, tous s’accorderont sur le fait que Five Finger Discount demeure une perle rare, une petite pépite de l’ombre qui n’a pas cherché à profiter du succès mondial de son remix et reste majoritairement méconnu. C’est notre petit secret à nous, religieusement conservé sur l’étagère des disques pressés par M Com’ Musique.

 

E.Gomez