Alee le pilier du rap rennais sort son 33 tours.

22 août 2018

 

Aujourd’hui, nous vous présentons le dernier opus de Alee, père fondateur du premier groupe de Rap Rennais.

Tout commence avec le groupe T5A en 1994 et leur morceau « Attiré par le vrai », sorti chez EMI. Un single qui se vendra à 70 000 exemplaires, et qui les mènera à la télé chez « Charly et Lulu ». T5A, c’est tout simplement le groupe pionnier du RAP rennais ! Oui m’sieur !

Vous avez sûrement vu Alee en collaboration sur des projets : Les Vieilles Pies, Ministère des Affaires Populaires, les Nouveaux Nés, Guyzmo de Tryo, La Rue Ketanou, Mon côté Punk, Syrano. MC parfois chanteur, ou plutôt chanteur parfois rappeur, Alee est un artiste qui vous touche forcément. Humainement, c’est le genre de personne qui inspire le calme, le respect, la confiance et le partage. Mais il se dégage aussi de cet homme une envie bouillante d’exploser, et c’est ce que vous retrouverez sur son dernier album « En Désaccord ».

Cette fois-ci la collaboration est signée avec Ordoeuvre, originaire de Dinan (22). Il est détenteur de 3 titres de champion de France et de deux places de vice-champion du monde de scratch, de 2002 à 2007. Aussi musicien de Flavia Coelho, ce DJ atypique compose pour l’album un Hip-hop tacheté de sonorités venues de plusieurs coins du monde.

Cet opus est bien produit, musicalement, écouter, c’est l’adopter. Sur « En Désaccord », le flow d’Alee est juste parfait, ses intentions vous feront réfléchir, vous feront jumper, vous feront sourire, parfois vous rendront en colère.

« J’ai la rime qui explose », le tube, vous rappellera certains morceaux du dernier album de JAVA « Maudit Français ».

Cet album est réussi, il n’y a pas de débat. Pour peaufiner la production de l’album, c’est Chab qui est aux manettes, pour rappel Chab est l’ingé son qui masterise les Dafts Punks, La Femme, Air, Renaud … Le vinyle a une très bonne dynamique avec ce qu’il faut de compression pour vous rappeler que vous écoutez du Hip Hop : les plus exigeants d’entre vous seront ravis de la qualité sonore de la galette. Enième surprise, le visuel est signé Syrano (« planté des cailloux » feat La rue Ketanou).

C’est sur un hip hop métissé qu’Alee prose cette fois-ci. Juste un bonheur pour les feuilles. Une signature du Papi du rap, qui prouve encore une fois qu’il est à la page. Un album à mettre dans ses p’tits papiers.

 

A.Ollivier